Suivez Modern Zeuhl

Pour suivre Modern Zeuhl sur Facebook, Twitter, par mail ou via RSS, c'est en bas de page.

vendredi 4 février 2011

Spiky the Machinist


Que se passe-t-il sur le plan musical à Aix-en-Provence ? Eh bien, pour tout vous dire, pas grand-chose. En fait, on est loin de s'imaginer qu'il puisse s'y passer quoi que ce soit. Sauf qu'avec des groupes comme Bionic Man Sound et les Raspigaous, la scène dub/reggae provençale a de très bons artistes, dont les concerts sont réputés pour, en français dans le texte, "foutre le feu". Le premier groupe de cette liste, astucieux hybride de reggae, ragga et électro, se produit sur le label Black Castle Music fondé en 2004 par Al Spikyno, alias leur DJ Spiky the Machinist, un petit génie des platines, qui collabore avec un chanteur des Raspigaous et un autre de K2R Riddim dans l'extatique Bass Vegas Parano, véritable arme d'exaltation massive.


"Homme de l'an 2000" des Bass Vegas : enlève tes godasses et SAUTE !!!

Et puis Spiky sort un album tout seul, comme un grand. Ca se passe l'an dernier, Spiky a 24 ans, et son album "Phase 1" est une leçon. Forgé par des expériences multiples et des inspirations dont la liste prendrait des pages entières, l'univers musical de ce petit prodige est une sorte de partouze ragga/dubstep/techno française avec, de temps en temps, un peu de funk, d'électro à l'ancienne, et quelques objets musicaux non identifiés.

L'album s'ouvre sur la superbe "Water Proof Factory", trip-hop humide et chaleureux renforcé par des violons et des basses langoureux, qui annonce la couleur. "This Is The Motherfucking Song" baigne dans le hip-hop old-school, le ragga et le jazz, osant des hybridations improbables -- mais efficaces. Ensuite, étrangement, imprévisiblement, "Laugh in Cage" et ses steeldrums étranges sont presque dérangeants à la première écoute, et les sons froids, à la limite du 8-bit, de "My Dog Sings Better Than You", ne nous épargnent pas plus. Spiky annonce la couleur : "ne vous attendez à rien, car je vous ai mis un peu de tout". Il ne veut pas nous cajoler, nous brosser dans le sens du poil, nous ressortir du vendeur : il métisse, il s'amuse, et qui l'aime le suive. Tout en nous donnant envie de le suivre...

Quand soudain... Prends-toi mon gros Contrôle Electronique dans la gueule.

"Electronic Control", néanmoins, est plus consensuelle : mélange de sonorités dupstep, d'une mélodie puissante et d'un phrasé ragga ravageur (grâce à la collaboration de Big Red des Raggasonic), c'est LE tube de l'album, une insulte à l'immobilité, une invitation à sauter de partout en souriant béatement. Et puis "Fly My Castle Can", un hit techno/jazz/classique rehaussé de basses hardcore d'une efficacité incroyable... qui laisse la place à "Agalophonos City", un titre à la limite de l'ambiant, et un mélange maîtrisé de sonorités très diverses, puis l'indescriptible "Zombies in the Wind", un mélange d'oriental, de western, de basses vrombissantes et de rythmiques de batterie folles (entre autres).

"Machinist at the Control". Ne la cherchez pas sur l'album.

"Buildophone" nous ramène à une électro/techno (toujours impure, of course, comme le reste de l'album), "Repeat After Me" remet le couvert dans un style proche de "Electronic Control", mais un peu plus "sage", et "Conversation in my Old Starship", conclut l'album sur une sorte de mid-tempo lunaire et étrange, nous laissant, malgré de légères faiblesses (petites erreurs de jeunesse ?), sur un sentiment global d'avoir écouté de l'électro très éclectique, bien fichue, et qui nous a superbement sorti de l'ordinaire. On attend la suite avec impatience, monsieur le machiniste. Et en attendant, ben... je vais retourner me bouffer "Phase 1", une fois de plus !




Page officielle sur CD1D : http://cd1d.com/fr/artist/spiky-machinist

4 commentaires:

Anonyme a dit…

excellent article, qui tient de la qualité du produit et des risques artistique, pour résumer un article I STEP...

Anonyme a dit…

très belle article et c'est d'ailleurs pour tous cela que je travail avec lui !!!!!! bravo

Timek

Modern Zeuhl a dit…

Merci a tous deux pour vos commentaires :)
Timek, ce que tu fais me paraît intéressant, bien que dans un style auquel j'accroche moins (les goûts et les couleurs). Je recommande a tous ceux qui n'ont rien contre les trucs chantés en français de jeter une oreille attentive a ce que tu fais :

http://www.myspace.com/timekaix

Anonyme a dit…

very goood

Enregistrer un commentaire