Suivez Modern Zeuhl

Pour suivre Modern Zeuhl sur Facebook, Twitter, par mail ou via RSS, c'est en bas de page.

samedi 26 février 2011

Brainpain


"Bringing the excitement back to dubstep", disait une des chroniques que j'ai pu lire sur le premier album "Prototype" de l'excellent duo Matta, auquel Modern Zeuhl a déjà dédié une chronique dithyrambique. Mon opinion sur le duo n'a pas changée : cet album est grandiose, et tourne encore maintenant en boucle sur les ordinateurs de toute la maisonnée. Mon avis général sur la dubstep n'a, hélas, pas bougé d'un pouce non plus : c'est un style qui a désespérément besoin d'air frais, de renouveau, de fusion. Les bidouilleurs de wobble -- ces grosses basses vrombissantes qu'on aime tant -- sont légion, tous plus stéréotypés les uns que les autres, et sous le flot incessant (devrais-je dire l'inondation ?) de nouveaux artistes dont le niveau technique de machiniste contrebalance le manque d'ouverture musicale, il est de plus en plus difficile de tirer les pépites cachées ça et là -- les musiciens inspirés et ambitieux.


Et en parlant d'inspiration... ("Crunkstep", sur le LP "End of Era".)

Le jeune polonais Brainpain fait partie de ces rares musiciens qui, bien qu'officiant dans la dubstep, d'une part osent tenter d'en faire quelque chose de nouveau, et d'autre part y parviennent avec talent. Amateur de musique électronique, dans l'acception la plus large possible du terme, Brainpain refuse de se borner alors qu'il y a tant d'explorations possibles. Bien sûr, envoyer des grosses basses 2-step vibrantes fait toujours plaisir, mais toujours avec le "petit quelque chose en plus" qui fait qu'on n'a pas l'impression d'écouter toujours les mêmes tracks wobble-wobble resucées (les aigus sombres de "Wake Up", les sonorités et la comptine sorties de nulle part de "Behave U Swine" ou les "scies mécaniques" de "On my Way to KRK" et "Afterbirth" sur le LP "End of Era", les quatre tracks nerveuses et dévastatrices de l'EP "Destruction of Humanity", la compilation "Bassface"...).

[Vidéo disparue, bientôt remplacée...]
"On My Way To KRK", tirée de "End of Era". Sons hardcore "à la hollandaise", basses étranges : un condensé d'inventivité.

Et en-dehors de grosses attaques dubstep, bien trouvées, superbement originales et racées, Brainpain aime bien jouer sur d'autres terrains, sans jamais perdre néanmoins en authenticité. Son LP, sorti en décembre dernier, nous en donne de nombreuses preuves : bidouiller des éléments de techno aux rythmiques surprenantes ("That Is"), se balader dans un style electronica/IDM audiblement inspiré par des Autechre et des Aphex Twin ("+bbb+", "Talking Machines", "Struggling" ou l'excellente "Akutaski"), nous gratifier d'ambiances planantes (le début de "Square Sine") ; tout cela, ce producer polonais le fait, sans jamais nous donner l'impression de jouer la surprise juste pour se faire remarquer.

Mais comme c'est quand même basiquement de la dubstep, voici son remix de "Trench Foot" de Culprate, attention à vos oreilles.

On peut aussi l'entendre s'énerver un bon coup pour faire cracher aux baffles de grandes bourrades de hardcore corrosif (tout le "Vivisection EP", avec ses potes Dead By SilenceJacub23Lowroller et Sadistic), ou faire joujou avec des basses et un pouic-pouic de canard en plastique (le "Duckstep EP"), toujours avec la même fougue et le même brio.

[Vidéo disparue, bientôt remplacée...]
Pouic-pouic : je vous avais prévenus.

Un vrai amoureux de la musique électronique, qui s'amuse à l'exploiter, à la triturer, à la remodeler, pour nous offrir des productions originales, surprenantes, et toujours de très bonne qualité : c'est exactement ce que l'on cherche dans la musique, du qui t'attrape et qui te laisse comme deux ronds de flan, du qui te balade sans jamais essayer de te perdre, du qui t'en met plein la gueule sans jamais y mettre une quelconque prétention. Et en plus, le monsieur vient de fonder son propre label dubstep/électro, Panzer Incus Recordings... On n'a pas fini d'en prendre plein les oreilles.

[Vidéo disparue, bientôt remplacée...]
Un très bon clip de la très bonne track "Wake Up" pour conclure en beauté... avec néanmoins une certaine frustration : j'aurais voulu vous en faire entendre plus, mais ça allait saturer la chronique.



En parlant de soutien, un nouvel EP de Brainpain vient de sortir sur Stupid Fly Records, un label qui peut notamment s'enorgueillir de compter des Mr Sleepz et des Critical Mass dans leur catalogue. Ca coûte une poignée de dollars, et c'est vingt minutes de pur bonheur : http://stupid-fly-productions.com/sflyd040.html

Plein de musique à écouter, et à acheter si vous le souhaitez, sur le BandCamp du monsieur : http://brainpain.bandcamp.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire