Suivez Modern Zeuhl

Pour suivre Modern Zeuhl sur Facebook, Twitter, par mail ou via RSS, c'est en bas de page.

jeudi 26 mai 2011

Battle of Britain Memorial


Vous en voulez, du petit groupe français super-inspiré, hein ? Vous en voulez, de la musique qui fait vibrer du cœur aux couilles, des compositeurs géniaux qui ont les clés de votre menuiserie interne, des sons qui raisonnent fort ? En vérité, je vous le dis, mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, et je ne le dirai jamais assez, la France regorge de petits trésors d'inventivité et de beauté qui n'attendent que d'être découverts, et le groupe toulousain Battle of Britain Memorial est de ceux-ci.
Mélange prenant de post-rock et de screamo, légèrement influencé postcore, "The Aftermath of Your Bright Beings", premier album/EP autoproduit de Battle of Britain Memorial, est une petite merveille. Bien sûr, on pourrait commencer par parler de la production excellente, que l'on doit à un membre de l'autre très bon groupe sudiste Nephalokia, mais sans oublier que ce n'est pas le mastering qui rend la musique bonne ; il est juste appréciable qu'elle soit aussi bien mise en valeur.

"Metaphysics of the Lighthouse", deuxième piste de l'album.

"The Aftermath of Your Bright Beings", sorti le 6 mai 2011, ce sont de superbes riffs postcore intelligents et prenants ("Welcome to Rapture", "Cum Tacent Clamant"), une beauté post-rock sous-jacente à nous faire entrer en résonance ("Metaphysics of the Lighthouse", "Midnight Blue", "The Fall"), et une délicate alternance entre une gueulante screamo rugueuse comme-il-faut, des chants clair, et quelques chuchotements étranges (les hurlements solitaires de "Metaphysics of the Lighthouse" encore, le simple et très beau chant clair de "Those Who Hide Their Plight").

"Cum Tacent Clamant", quatrième morceau de l'album.

Battle of Britain Memorial est encore un de ces groupes dont il est dur de décrire la beauté profonde ; ce qui est évident, c'est qu'une étrange rencontre se produit entre douceur et souffrance dans leur musique, et que l'auditeur est plongé en plein cœur de ce conflit. Le combo toulousain ne joue pas sur une lourdeur facile, mais prend le risque de naviguer dans différentes eaux, entre la sérénité et la rage, entre la douceur et la douleur, et, ce qui est assez rare pour être remarqué, ça marche à la perfection.

"The Fall", la superbe conclusion de "Aftermath of your Bright Beings".

Les 36 minutes de cet album sont à l'écoute (et à la visualisation, superbe également, sur leur site), à prix libre en format numérique, ou pour 5 euros en digipack. La beauté n'a pas de prix.



L'EP entier et les superbes visus qui vont avec sont sur le site du groupe :

Vous pouvez le télécharger pour un prix libre, ou acheter le digipack pour 5 euros, sur Bandcamp :

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Belle critique qui cerne avec justesse et sensibilité la beauté poignante de cette musique.

Modern Zeuhl a dit…

...Adorable commentaire auquel, tout gêné, je ne sais pas trop quoi répondre.

Euh... "merci" ?! Extrêmement flatté.

Anonyme a dit…

Ya pas à être gèné, c'est simplement une superbe critique. C'est bien de prendre la peine de partager ce qu'on aime et de chercher les mots pour le dire. Et c'est pas toujours facile.

Anonyme a dit…

... Battle of mice m'a amené ici, apres y avoir laissé un tit mot, j en laisse un autre, si je pouvais l ecrire plus gros je le ferai ... MERCI .... de nous faire decouvrir une nouvelle fois un grand groupe qui laisse presager un futur grand album

Jän

Modern Zeuhl a dit…

De rien, merci beaucoup pour tes deux petits mots, et n'hésite pas à fouiller encore ! Ce site est là pour ça.

Enregistrer un commentaire