Suivez Modern Zeuhl

Pour suivre Modern Zeuhl sur Facebook, Twitter, par mail ou via RSS, c'est en bas de page.

mercredi 19 janvier 2011

Volumes


Le djent, un style mort-né, à en croire d'avisés connaisseurs avec lesquels j'ai eu le grand honneur de discuter. Pourtant, l'idée de base est franchement géniale : "eh les mecs, si on s'amusait à tout déstructurer ? et où sont les bières ?" Une philosophie de vie à part entière, en somme.

Meshuggah a inventé les bases et a continué à les dériver à sa façon, tandis qu'une nouvelle vague apparaissait qui jonglait allègrement avec les styles et les structures. Paradoxalement, le renouvellement est dur dans ce carcan musical, tant la tentation du jusqu'au-boutisme est forte, et a tendance à ne plus prendre en compte le paramètre direct et émotionnel qui fait qu'une musique devient un véritable acte artistique.

En un mot comme en cent, les branlettes jazzy appliquées au metal sont légion, à un tel point qu'elles se regroupent sous une étiquette de "djent" (si quelqu'un sait d'où vient ce mot, je suis preneur) qui, à peine créée, tend inexorablement à devenir surfaite. Quelques artistes et groupes inspirés, néanmoins, continuent d'apparaître. The Algorithm est clairement un de ceux-là, mais je ne me répandrai pas plus sur lui, il a déjà fait l'objet d'un article et d'une interview, n'épiloguons pas. On pourrait en citer encore quelques autres : Tesseract, Animals as Leaders, Tyrant of Death... et Volumes.

Groupe originaire de Los Angeles, Volumes n'a rien à voir avec Textures, à qui il emprunte un certain simplisme nominal, sinon une sévère inspiration et des racines metal très marquées. Dépassant néanmoins le simple aspect metalcore "à l'ancienne" en lorgnant du côté du progressif et d'autres inspirations diverses, ils parviennent à insuffler un esprit mélodique, voire ambient, à des compositions énergiques (pour ne pas dire "sévèrement burnées").

Les deux guitaristes de Volumes interprètent "Wormholes", deuxième titre de l'EP "The Concept of Dreaming". Ils ont du level, ces p'tits gars.

Il est difficile d'aller plus avant dans la description de ce groupe : le style "libre" que l'on nomme djent est en fin de compte souvent étouffant, et l'analyse froide de la rythmique ou de la dynamique des compositions de Volumes pourrait être recopiée au mot près pour décrire cent autres groupes... Sauf qu'il y a ici ce supplément d'âme, cette émotion à fleur de peau, qui transpire de chaque riff, de chaque ligne mélodique, de chaque hurlement du chanteur (oui, je sais, ça paraît paradoxal, et pourtant...).

"StarStruck", tirée de l'EP "The Concept of Dreaming". Supplément d'âme, bonjour.

Dire que Volumes est "encore un groupe de djent" est une vulgarisation à la limite de la diffamation : Volumes est un groupe de musique, et de la belle musique, réalisée de plus avec une maturité étonnante pour un groupe qui n'en est qu'à son premier EP, joliment nommé "The Concept of Dreaming", et enregistre actuellement un premier album prévu pour le milieu d'année 2011. Encore une affaire à suivre avec la plus forte des impatiences.



MySpace officiel : http://www.myspace.com/volumes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire